Archives de catégorie : BTS Technico-Commercial BVS

Les jeunes à la découverte du monde

Dans le cadre de leur cursus scolaire, les BTS technico-commercial vins et spiritueux de la MFR de Vayres sont partis durant 2 mois en stage à l’étranger, à la fois pour travailler la langue et pour avoir une première expérience de travail.

Certaines destinations sont classiques avec des partenaires fidèles en Irlande, en Écosse ou à Malte. D’autres sont plus exotiques avec l’Estonie par exemple. Quatre jeunes ont également repoussé les frontières en travaillant pour une société française d’importation de vins basée à Tokyo, un grand choc culturel dans les hautes sphères de la société japonaise; en découvrant Las Vegas, les vins américains et les grands parcs nationaux; en explorant les régions viticoles et les wineries proches de Melbourne en Australie; et en sillonnant l’Argentine pour un travail en oenotourisme.

« Nous avons eu cette année des stages particulièrement qualitatifs qui ont permis à cette promotion de véritablement approfondir ses connaissances sur l’cenotourisme, les relations internationales, etc » explique Marie Bourdin en charge du projet.

« Ces stages sont finan-cés par les familles, Erasmus +, le Conseil Régional de la Nouvelle-Aquitaine et la Direction régionale de la recherche et de l’enseignement agricole. Beaucoup de jeunes ont d’ores et déjà prévu de retourner sur leurs lieux de stage pendant les vacances car des liens affectifs forts se sont créés. L’une des jeunes filles a même reçu une proposition d’embauche à Porto une fois qu’elle aura son BTS en poche ».

Les voitures anciennes de sortie

La Ronde des caves est désormais un rendez-vous bien installé et connu des amateurs de vin. Ils sont venus en nombre et ont pu admirer l’exposition de voitures anciennes organisée par Mathieu Béraldo et son équipe.

Mathieu Béraldo est élève de La MFR de Vayres BTS technico-commercial des vins et spiritueux. Employé de chai à la Cave coopérative de Rauzan, il a décidé de reprendre ses études à 32 ans. Dans le cadre de ses études, il a mené un projet d’équipe, jumelé avec celui de la Ronde des caves.

Le but était à la fois culturel : promouvoir un événement en relation avec le vin et les spiritueux, avec une communication efficace; mais aussi commercial c’est-à-dire cibler de potentiels consommateurs et leur faire découvrir le process de fabrication « de la terre au verre », les différents profils aromatiques et ils sont nombreux dans le vin, ici les vins de la cave coopérative de Rauzan, comme dans les spiritueux ici le cognac avec une maison prestigieuse.

Le club de collectionneurs de voitures anciennes Le Club BelleZautos de Saint-Félix-de-Foncaude présidé par Claude Gonnord a répondu présent à leur invitation pour leur plus grand plaisir.Grâce à la communication faite pour l’événement d’autres voitures se sont greffées, à la liste.

« Nous nous sommes donc retrouvés avec une vingtaine de voitures au total, avec la mienne une coccinelle des années 73: il fallait bien que je la sorte du garage pour l’occasion ! » remarque Mathieu Béraldo.

Succès acté sur toute la ligne pour les étudiants et pour la cave.

La cave coopérative au centre de la Ronde

Trois jours pour sillonner neuf régions viticoles au coeur du site de la cave coopérative de Rauzan.

C’était le challenge de la douzième Ronde des caves organisée le week-end dernier au chai à barriques.
Le principe est simple : permettre au public de faire un bout de tour de France des meilleurs vins de neuf régions :l’Alsace, le Beaujolais, le Bordelais, la Bourgogne, la Champagne, la Provence, les Côtes-du-Rhône, le Languedoc et le Val de Loire. Une centaine de vins ont pu être dégustés et achetés sur place.

«Les visiteurs, venus en nombre, ont pu apprécier la visite du site de vinification de Rauzan tout autant que les dégustations de vins et autres produits du terroir », se réjouissaient le président, Denis Baro, et Philippe Hébrard, directeur de la cave coopérative, à l’issue de ces journées dédiées au vin et au tourisme.

C’est une manière aussi pour les viticulteurs locaux de mieux se faire connaître dans d’autres contrées, puisque la cave de Rauzan sera à son tour présente sur les rencontres organisées dans ces différentes régions.

Voitures de collection

Au programme aussi : la découverte d’une vingtaine de voitures anciennes. Une rencontre organisée en coopération avec la Ronde des caves par les étudiants en BTS technico-commercial de la Maison familiale rurale de Vayres.

Mathieu Béraldo, employé au chai de Rauzan, qui a repris ses études en BTS, a pu avec Hanna Maria Kulbusch, Karl-Eric Laanet et Thomas Planes promouvoir cet événement en y associant le Club Belle-Zautos de Saint-Félix-de-Foncaude et d’autres collectionneurs.

Au final, la manifestation permettait au public de « découvrir notre process de fabrication « de la terre au verre », les différents profils aromatiques – et ils sont nombreux dans le vin et les spiritueux, comme avec ce cognac de la Maison Maxime Trijols à Saint-Martial, tout autant que cette collection de voiture ».

La cave coopérative donne rendez-vous pour sa prochaine grande manifestation au marché bio de Nérigean, le 9 décembre, pour de nouvelles découvertes. Katherine Bétoté

Une immersion professionnelle à l’étranger

immersion stage etranger bts technico-commercial vins et spiritueux
Le stage d’études à l’étranger, un atout majeur pour les étudiants

Les aides financières dans le cadre d’Erasmus +, du Conseil Régional ALPC et de la DGER au Ministère de l’Agriculture ont permis aux 28 étudiants de première année de BTSA de la MFR de Vayres de profiter de leur été pour lier l’utile à l’agréable.

A travers un stage à l’étranger de deux mois obligatoire, ils ont ainsi pu créer des échanges linguistiques à l’international et ont souhaité partager leurs ressentis avec une exposition réalisée lors de leur reprise des cours en centre de formation. Une telle immersion est nécessaire et souhaitable dans le cadre de leur cursus de formation BTSA Technico-commercial vins et spiritueux pour plusieurs raisons. Pour changer d’air bien sûr puisque cela leur a permis de passer des vacances différentes avec à la fois la découverte d’une destination et l’apprentissage de la langue du pays choisi ; pour découvrir un pays de manière autonome et responsable alors même que certains d’entre eux n’avaient jamais quitté le territoire français ; pour réaliser un stage dans une entreprise en commerce et détail de produits vins et spiritueux (brasseries, cavistes de proximité, restaurants, bars à vins, complexes oenotouristiques…) ;  pour développer son réseau personnel et professionnel, se créer des opportunités de rencontres et d’échanges avec des personnes de divers horizons, et pour booster sa carrière en multipliant les opportunités professionnelles en France ou à l’international, en ajoutant une expérience significative à son CV.

Les étudiants ont bien compris tous ces potentiels et les destinations ont cette année encore été très variées avec Porto, l’Espagne, les caves de Prague, les brasseries belges, restaurants et bars à vins en Angleterre, en Écosse et au Pays de Galle, les bars à vins de Malte… mais également l’Australie et des complexes oenotouristiques en Thaïlande et en Afrique du sud. Pour certains de ces jeunes, cette immersion professionnelle a été une vraie révélation avec des propositions de stages complémentaires et pour l’une d’entre elle, d’embauche dès la fin du BTS.
Viviane Bourcy

Télécharger l'article
Télécharger les articles

2016-etudiants-voyageurs