Archives de catégorie : Responsable Qualité

Un centre de stockage des déchets non dangereux

L’environnement est un thème traité dans la formation Responsable Qualité Hygiène Sécurité Environnement des entreprises viti-vinicoles, à la MFR de Vayres.

Mais rien de mieux qu’une visite sur le terrain pour compléter ce vaste sujet ! Nous avons donc visité mercredi dernier le centre d’enfouissement VEOLIA de Lapouyade. Monsieur CASTAING, directeur de site, nous a longuement reçus et nous le remercions pour le temps consacré et la qualité des échanges.

Explications…

Le site a une autorisation pour recevoir 430 00 tonnes par an. Il reçoit 65 % de déchets industriels banals et 35 % d’Ordures Ménagères Résiduelles (ni verre, ni emballage, ni papier, ni carton).
Ce site a une autorisation d’exploitation jusqu’en 2035 et est en volume le troisième site VEOLIA français. Il reçoit des déchets de l’ancienne Aquitaine et des deux Charentes.
Il est certifié ISO 14001, ISO 9001 et OHSAS 18001. Bien sûr, c’est une ICPE soumise à autorisation préfectorale.

Les contextes régional et international

Monsieur CASTAING nous a présenté la problématique régionale : tous les sites sont quasiment saturés. Le site de Lapouyade a reçu en 2017 plus de 430 000 tonnes et compte tenu de la reprise économique, 2018 devrait consacrer le dépassement des 430 000 tonnes autorisées.
La Loi de Transition Energétique donne obligation de tri des bio-déchets en 2025, or la technologie mise en œuvre à Lapouyade réclame au contraire des déchets fermentescibles.

La Chine, acteur majeur du recyclage des plastiques a fermé ses frontières à l’Europe. L’Espagne, seul pays européen qui a investi significativement dans le recyclage des plastiques est saturée.

La technologie mise en œuvre

Après identification des déchets et détection automatique de la radioactivité, les camions déchargent les déchets dans des alvéoles.
Les déchets compactés puis couverts lorsque l’alvéole est pleine entrent en fermentation. Le méthane ainsi produit par voie bactérienne est collecté par des drains Le méthane est ensuite purifié et par cogénération, le site produit de l’énergie électrique (55 000 MWh) et de l’énergie thermique dont 32 000 MWh alimentent des serres.

L’énergie électrique est vendue à ENEDIS. Bien sûr, toutes précautions sont prises pour éviter la pollution des eaux souterraines par les lixiviats.
Pendant 30 ans, les rejets gazeux et d’eau sont surveillées. Après 30 ans de stockage, la fermentation cesse et les déchets deviennent inactivés.

La fourniture de chaleur à une entreprise voisine

Depuis 2015, le site VEOLIA alimente en chaleur 8 ha de serre de tomate, propriété de 4 agriculteurs associés qui commercialisent leur produit sous la marque ROUGELINE.

VEOLIA fournit la chaleur extraite des fumées de la centrale électrique et de ses lubrifiants. Ces serres ont permis la création de 80 emplois.
C’est un cas unique en France d’une installation de biogaz qui alimente des serres. Il y a un projet d’extraire lors de la purification du méthane le CO2 afin d’alimenter les serres, ce qui a comme intérêt de stimuler la photosynthèse et de limiter la libération de CO2, gaz à effet de serre.

Le Grand Cercle des vins de Bordeaux à la MFR

C’est avec beaucoup de plaisir que les étudiants des classes de BTS Viticulture-Oenologie, Technico-Commercial en Vins et spiritueux, Chargés de Développement en Oenotourisme et Responsables Qualité HSE, ont reçu, mercredi 24 janvier, le Grand cercle des vins de Bordeaux à la MFR de Vayres.
Après avoir pris connaissance de l’intérêt de cette association, ils ont pu participé à une dégustation proposée par des adhérents. Rapidement, nous avons pu assister à des échanges animés et constructifs entre les jeunes et les propriétaires des châteaux.
Les étudiants de la MFR de Vayres ont hâte de retrouver le Grand cercle des vins de Bordeaux lors du Cercle d’Or au mois de Mai, au Château de Pressac..

Première expérience réussie d’accompagnement à la VAE

Titulaire initialement d’un BAC scientifique et DUT Génie biologique en poche, Véronique Ritter peut désormais se prévaloir du Titre de niveau II de Responsable QHSE des Entreprises Vitivinicoles.

Grâce au dispositif de Validation des Acquis d’Expérience « Toute personne, … , qui justifie d’au moins 1 an d’expérience en rapport direct avec la certification visée, peut prétendre à la VAE ». Le titre de Niveau II  dispensé à la MFR De Vayres est inscrit au Répertoire de certification professionnelle.

Après un long parcours dans le secteur agro-alimentaire et  vitivinicole, il semblait judicieux de prouver par l’acquisition d’un diplôme, à reconnaissance professionnelle, les compétences acquises tout au long de sa carrière.

Pour réussir sa VAE, Mme Ritter a bénéficié de l’accompagnement méthodologique de Luc Malbos pour préparer son rapport d’expérience et sa soutenance orale.

« L’accompagnement constitue une activité qui ne s’improvise pas !», relève Luc MALBOS, expert en VAE

A l’issue de l’évaluation préalable de son rapport écrit et de l’évaluation de sa soutenance orale Le 30 août dernier par un binôme de professionnels, le président du jury a eu le plaisir de lui annoncer la validation totale de son titre de Responsable QHSE.

La VAE est un exercice difficile qui demande un investissement en temps, à concilier avec la vie de famille et l’activité professionnelle. Mme Ritter vivant actuellement en Alsace a bénéficié d‘un accompagnement à distance réussi. Bravo donc à Mme Ritter qui va pouvoir faire valoir son titre dans la filière !

Plateforme Industrielle Courrier de LA POSTE : une révolution technologique engagée

Les apprentis en cours de formation « Responsable Qualité Hygiène Sécurité Environnement » spécialistes du vin n’ont pas de limite sectorielle et ont été visités le site du centre de tri de la Poste à Cestas pour aborder la méthode du  Lean Management dite « ELAN » !

Cette méthode, enseignée en formation, est utilisée sur ce site, lequel traite 2.8 millions d’objets de 5 départements dont le réacheminement se fait vers des plateformes de préparation et de distribution implantées en Aquitaine.

Le Lean Management, Quesako ?

Il s’agit d’une méthode de travail qui permet d’impulser un système de management et une logique d’organisation minimisant les tâches sans valeur ajoutée et les gaspillages et rationalisant les processus, l’objectif étant la simplification pour augmenter leur fluidité, leur flexibilité et leur agilité.

Concrètement, le site de Cestas est pilote en matière de démarche d’amélioration continue. Plusieurs unités autonomes de contrôles dites UAC, ont vu le jour grâce à la mise en exergue d’idées innovantes initiées par les équipiers.

Ces UAC, 36 à ce jour, sont autonomes et sont évaluées tous les 2/3 mois dans le cadre d’un système d’audits pour en dégager un indice de maturité et d’autonomie.

Une innovation ...Elles travaillent en adoptant le système japonais du Karakurikasen c’est-à-dire « trouver des idées astucieuses pour améliorer l’ergonomie des lignes de production ».

De nombreuses innovations d’adaptation des machines de tri ont permis de diminuer les coûts de non qualité dont la pénibilité au travail.  Moins de pénibilité, c’est plus de confort, moins d’arrêt de travail, moins de désorganisation et plus d’efficience.

Nous avons pu être témoins par de nombreux exemples qu’une réelle dynamique d’amélioration continue et d’innovation participative est en marche.