La cave coopérative au centre de la Ronde

Trois jours pour sillonner neuf régions viticoles au coeur du site de la cave coopérative de Rauzan.

C’était le challenge de la douzième Ronde des caves organisée le week-end dernier au chai à barriques.
Le principe est simple : permettre au public de faire un bout de tour de France des meilleurs vins de neuf régions :l’Alsace, le Beaujolais, le Bordelais, la Bourgogne, la Champagne, la Provence, les Côtes-du-Rhône, le Languedoc et le Val de Loire. Une centaine de vins ont pu être dégustés et achetés sur place.

«Les visiteurs, venus en nombre, ont pu apprécier la visite du site de vinification de Rauzan tout autant que les dégustations de vins et autres produits du terroir », se réjouissaient le président, Denis Baro, et Philippe Hébrard, directeur de la cave coopérative, à l’issue de ces journées dédiées au vin et au tourisme.

C’est une manière aussi pour les viticulteurs locaux de mieux se faire connaître dans d’autres contrées, puisque la cave de Rauzan sera à son tour présente sur les rencontres organisées dans ces différentes régions.

Voitures de collection

Au programme aussi : la découverte d’une vingtaine de voitures anciennes. Une rencontre organisée en coopération avec la Ronde des caves par les étudiants en BTS technico-commercial de la Maison familiale rurale de Vayres.

Mathieu Béraldo, employé au chai de Rauzan, qui a repris ses études en BTS, a pu avec Hanna Maria Kulbusch, Karl-Eric Laanet et Thomas Planes promouvoir cet événement en y associant le Club Belle-Zautos de Saint-Félix-de-Foncaude et d’autres collectionneurs.

Au final, la manifestation permettait au public de « découvrir notre process de fabrication « de la terre au verre », les différents profils aromatiques – et ils sont nombreux dans le vin et les spiritueux, comme avec ce cognac de la Maison Maxime Trijols à Saint-Martial, tout autant que cette collection de voiture ».

La cave coopérative donne rendez-vous pour sa prochaine grande manifestation au marché bio de Nérigean, le 9 décembre, pour de nouvelles découvertes. Katherine Bétoté

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *